Mon compte
Actualités

BMW 1800 R18 Transcontinental : la reine du cruising ?

De passage à Mulhouse à la concession officielle BMW Motorrad - Flat & Ride, nous en avons profité pour effectuer l’essai de la nouvelle BMW 1800 R18 Transcontinental. Après plus de 2.500 km de périple sur les routes alsaciennes et allemandes, nous avions hâte de tester le nouvel vaisseau amiral de la famille BMW. Tous les superlatifs lui collent à la peau : un moteur titanesque, un poids hors norme (427kg), un couple de tracteur (16,10 mkg à 3 000 tr/min), une sono monstrueuse en option avec une puissance totale de 280 W, un écran TFP couleur de 10,25 pouce en plus de 4 compteurs analogiques et une armada d’aides électroniques dont un régulateur de distance et une marche arrière pour bouger la bête. Vous retrouverez toutes les données techniques un peu plus bas dans l’article mais nous allons surtout nous attacher ici à la conduite de cette Transcontinental. En effet la question qui nous taraude tous reste bien : à qui est destinée la BMW 1800 R18 Transcontinental et quelles plages d’utilisation pour cette moto que même les jeunes permis peuvent enfourcher en version A2 s’ils disposent de plus de 30.000€ !!!



BMW 1800 R18 Transcontinental : docteur jekyll et mister hyde !

Rien à dire, la BMW 1800 R18 Transcontinental est impressionnante à l’arrêt. Notre version full option avec le système audio Marshal en jette. Le degré de finition est, à l’habitude de la firme bavaroise, très haut de gamme. Pour autant, sobriété et style sont plutôt au rendez-vous et les parties chromées parfaitement dosées. Car si BMW souhaite aller taquiner la cible des possesseurs d’Electra Glide et consœurs, c’est avec ses propres armes et un style beaucoup plus “allemand“, entendez-par là, une certaine sobriété. Belle peinture profonde, filets blancs “maison“, pièces aluminium et chromées parfaitement réparties, sellerie impeccable, assemblages hors pair…rien n’est laissé au hasard et l’ensemble bénéficie de beaucoup de style et de cohérence. Pour autant, la première impression avant d’enfourcher la Transcontinental n’est pas des plus rassurantes. La BMW 1800 R18 Transcontinental est impressionnante dans ses dimensions et il faudra sans nul doute en tenir compte lors des évolutions.










BMW 1800 R18 Transcontinental : Attention au démarrage…

Basse, la moto se laisse facilement enfourcher et ce, sans que l’entrejambe ne soit trop écarté. Par contre, c’est une autre histoire que de la relever de sa béquille latérale ! Le petit coup de rein habituel ne suffit pas et il faut faire preuve d’une certaine force pour donner la bonne impulsion et parvenir à redresser la BMW 1800 R18 Transcontinental. Nous voilà averti ! Les 427kg sont bien là et il va falloir les apprivoiser. Mise en marche simple avec la clef sans contact et animation instantanée du superbe écran TFP et de son lot de services. Le pack complet BMW est disponible (Media, navigation, sécurité, assistance au pilotage, nombreux modes de conduite dont 1 sur mesure), le tout géré en partie via l’app BMW Motorrad Connectivity. C’est clair, facile, intuitif et rapide. Allez, après quelques réglages nous pressons le démarreur et sommes gratifié d’un superbe son rauque en même temps que d’une jouissive vibration due au renversement de couple façon ancienne Moto Guzzi. Le “big“ boxer le plus puissant fabriqué par la firme allemande jusqu’à ce jour s’ébroue et promet de jolies accélérations. Première enclenchée (Système de double sélecteur comme sur l’Ural) et je tente d’équilibrer la Transcontinental à basse vitesse. Si nous avons posé le terme de “docteur jekyll et mister hyde“ c’est que jusqu’à 20 km/h, cette R18 n’est pas facile à manipuler. Malgré la marche arrière, il faudra être vigilant au moment de garer la moto. Lourde et imposante, le moindre freinage intempestif à basse vitesse déséquilibre la moto et demande beaucoup de force afin de la rattraper. Bien entendu, avec un peu d’habitude, la conduite doit être plus fluide mais il ne faut pas espérer un miracle non plus. Par contre, une fois passé les 20km/h, les 427 kg de la Transcontinental disparaissent comme par enchantement ! La moto devient par magie un véritable tapis volant avec une répartition des masses optimale et un équilibre général bluffant. Deux motos en une, c’est ce que nous propose BMW !












BMW 1800 R18 Transcontinental : le paradis du cruising

Les premiers virages pour sortir de la zone industrielle ont été délicats avouons-le ! Pas encore habitué au poids de la Transcontinental nous n’osons prendre de l’angle. Nous rejoignons enfin la départementale après un tour sur un rond point en mode grand large. Pas d’inquiétude non plus, les futurs possesseurs disposeront de l’ACC (cornering control system) qui assure une conduite sûre dans les virages et réduit automatiquement la vitesse, offrant la bonne vitesse pour un angle d’inclinaison confortable et sécurisant. Enfin une ligne droite en vue et la possibilité d’accélérer et là…“Oh My Good“, c’est quoi ce moteur !!!! Une vraie claque et un sourire qui s’agrandi au fur et à mesure de la montée en régime. Cette moto est une usine à sensations et le couple offert est simplement titanesque. Nous jouons sur les configurations moteur et passons en mode ROCK, le plus dynamique pour encore plus d’accélérations et de plaisirs. Nous regrettons de ne pas être sur une autoroute allemande pour profiter de cette puissance. Ce Big Boxer mérite bien son nom et délivre avec facilité et onctuosité, beaucoup de sensations. Pas de risque de manquer de puissance pour dépasser même en 4ème, ça envoie vite et bien. La moto dispose en plus d’un compteur analogique “Power“ qui vous donne le pourcentage de puissance dont vous disposez pour continuer à accélérer. Plus qu’un gadget, un instrument très utile pour ne pas surpris lors d’un dépassement limite. Après 30 minutes de roulage, nous commençons à prendre la mesure de la moto et nous nous risquons à prendre un peu plus d’angles en courbes. Clairement, au-delà de 30% ça touche, il est donc nécessaire de conduire un tant soi peu relativement à plat mais l’on s’y fait. Côté freinage, c’est du sérieux avec un frein arrière couplé vraiment excellent et un frein avant qui demande un peu d’expérience. Après discussion avec Olivier le boss de la concession BMW Motorrad Mulhouse, il s’avère que le côté relativement progressif de la commande de frein avant vise à éviter des arrêts trop brutaux et le déséquilibre de la moto avec ses plus de 400 kilos. Dans tous les cas, il y a de quoi arrêter la Transcontinental aidé en cela par les nombreuses assistances électroniques disponibles.












Le programme de la BMW 1800 R18 Transcontinental

Venant de passer une semaine à arpenter les cols de l’Alsace avec une 500 Macbor Montana de test (Un trail de 176 kg), de façon très objective, la Transcontinental n’aurait pas été à la fête. Angle d’inclinaison de la moto limité, virages relevés et serrés, chemins humides et gravillons ne font pas bon ménage et limitent le champs d’investigation de la BMW. Bien entendu cela est toujours possible mais clairement au détriment du plaisir et de la facilité de conduite. Si vous voulez vous balader avec vos copains en GS ou autres Cafe Racer plus agiles, il faudra bien étudier le tracé. La 1800 est logiquement à l’aise sur les routes relativement faciles et bien entendu sur les voies rapides, son terrain de prédilection. Bien entendu, vous pourrez faire des cols avec mais pour autant pas sûr que vous preniez beaucoup de plaisir dans un virage serré et relevé avec 12% de montée. Côté confort, il est tout simplement incroyable pour le pilote et à la vue du siège passager il en sera de même pour ce dernier (sûrement la plus confortable des motos essayées à ce jour). Associé à l’efficacité de son moteur et de sa suspension, le confort général vous offre l’impression d’être dans une limousine allemande haut de gamme conforté en cela par une sono de malade ! Il faut vraiment resté concentré tant la musique est prenante, puissante et bien restituée, basses comprises. Pour avoir fait l’archipel des Keys en Floride en Electra Glide sono à fond pendant une semaine, je peux vous assurer que nous sommes ici dans un autre univers sonore, très supérieur à tous points de vue. Ce mastodonte agile est étonnant et se conduit au final de façon très naturelle et très sûre. Le son du moteur est bien présent et plutôt flatteur sans être dérangeant à la longue. Une fois le mode d’emploi assimilé, cette BMW vous emmènera sans nul doute au bout du monde pourvu que vous ne choisissiez pas l’option “virages courts, relevés et serrés“sur votre GPS. La grande souplesse de son moteur incite à cruiser tout en envoyant de temps en temps un peu de watts…La BMW 1800 R18 Transcontinental réussie la prouesse de marier une usine à sensations avec son Big Boxer et un sentiment de sécurité permanent pourvu que l’on maitrise la prise d’angle. La protection est optimale (Votre essayeur mesure 1.80) et la moto incite à aller au-delà des vitesses réglementaires s’en vraiment s’en rendre compte.









Sophistication et BMW 1800 R18 Transcontinental : le paradis du cruising

Si le moteur est plein partout et l’équilibre général de la moto vraiment stupéfiant, côté style, la BMW flatte l’égo de son pilote. La sophistication de son équipement “Berlin Built“ vient rappeler à chaque instant que nous sommes ici dans le haut de gamme. Difficile de trouver une pièce, un accessoire, une finition qui ne soit pas maitrisé. Par contre il vous faudra assumer car la BMW ne passe pas inaperçu surtout avec la sono en marche. Il serait d’ailleurs réducteur de ne pas associer son style unique avec l’armada électronique embarqué dont un régulateur de vitesse actif Active Cruise Control (ACC) disponible en option, qui offre un confort maximal en régulant automatiquement la vitesse définie par le pilote et la distance par rapport au véhicule qui précède ! La liste est longue et fait de la Transcontinental sûrement le véhicule le plus sûr de sa catégorie. Vous l’aurez compris, nous avons rendu avec regret cette BMW 1800 R18 Transcontinental au moment de rentrer sur Paris et ses 650 km de voies rapides…Belle, impressionnante, puissante et technologique, la BMW est une vraie réussite, pour autant elle n’est pas à mettre en toutes les mains et vos futurs road trip avec elle devront tenir compte de ses caractéristiques routières pour en profiter pleinement. Seul bémol, le prix de la BMW 1800 R18 Transcontinental toutes options, aux environs de 35.000€, qui la réserve soit aux plus fortunés soit aux grands passionnés de la catégorie comme il en existe beaucoup chez Harley et Indian. Dans tous les cas une concurrente très sérieuse pour les marques déjà présentes sur le segment. De nombreuses pièces sont déjà disponibles pour rendre la BMW 1800 R18 Transcontinental unique.

Les 5 points forts de la Transcontinental par Olivier Bar responsable de la concession BMW Motorrad Mulhouse

  • Équilibre
  • Souplesse moteur
  • Tenue de route
  • Le confort
  • Le look

BMW 1800 R18 Transcontinental : les principales caractéristiques

  • Cadre tubulaire double berceau en acier et bras oscillant arrière donnant l’aspect visuel d’un cadre rigide
  • Valises latérales et top case (27l et 48l)
  • Fourche télescopique carénée, jambe de force à suspension cantilever, jantes en alliage léger coulé et freins à disque couplés à l’ABS Full Integral
  • Dynamic Cruise Control (DDC) de série et Active Cruise Control (ACC) avec contrôle de distance intégré disponible
  • Poste de pilotage doté de 4 cadrans ronds analogiques et d’un écran TFT couleur de 10,25 pouces avec navigation cartographiée et une connectivité étendue de série
  • Trois modes de pilotage ainsi que l’ASC et le MSR de série. Assistance de marche arrière et Hill Start Control
  • Systèmes audio Marshall pour une expérience sonore unique

Grand merci à Olivier Bar responsable de la concession BMW Motorrad Mulhouse Flat & Ride et à son équipe pour le prêt du véhicule et le dépannage du mien (Merci Guillaume)…Bientôt un reportage complet sur cette nouvelle concession !

Crédits vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

aucun commentaires

    Soyez le premier à faire un commentaire

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.