Mon compte
Modèles de moto 125cc

Zontes 125 Scrambler : notre essai !

Véritable outsider de l’année 2021 sur le segment très concurrencé des petites cylindrées néo-rétro, la 125 Zontes Scrambler a su se faire une place rapidement auprès de la clientèle française. Il faut dire qu’elle ne passe pas inaperçue tant du fait de son gabarit que de part son style spécifique. Dotée d’un gros réservoir de près de 20 litres, d’une fourche inversée aux tubes de grosse section, d’un phare rond typique de la catégorie, de barres de protections proéminentes, d’un habillage plastique des écopes et du radiateur qui renforce son volume, la 125 Zontes Scrambler tire visuellement plus vers une moyenne cylindrée que vers l’univers des 125cc. Un bon point pour ceux qui souhaitent “tromper“ la galerie…Si l’on ajoute à cela une belle dotation d’équipements de qualité, un moteur liquide Euro 5 qui délivre 14,6CV, 3 ans de garantie, une consommation de 2l aux 100 kms et un prix défiant toute concurrence aux environs de 3.490€, l’on comprend facilement le succès de ce Scrambler ! Mais qu’en est’il de son comportement ? C’est ce que nous avons testé sur les petites routes de l’arrière pays Aixois.

125 Zontes : le style Scrambler

Côté Scrambler, l’on retrouve les principales caractéristiques stylistiques de la catégorie : une position droite, un guidon haut (pas trop) et large, de superbes jantes à rayons tangentiels (une première sur le segment !), des pneus tubeless sculptés, des protèges levier en acier, des barres de protection moteur ! Seul bémol : un échappement qui est positionné en bas du moteur et que nous trouvons assez décalé. De notre point de vue, plus qu’un Scrambler nous trouvons à cette Zontes 125cc un air de Street Tracker mais dans tous les cas la ligne générale est homogène et très réussie.

La Zontes 125 Scrambler : dans le détail

Que celui qui ose nous parler de finitions chinoises bas de gamme aille en enfer…ou vienne simplement détailler ce Scrambler Zontes. Assemblages, finitions, pièces, traitement des matières, peinture…même le logo du réservoir respirent la qualité comme vous pourrez en juger sur nos photos de détails. Difficile de croire que nous avons ici une moto à 3.490€ avec l’un des moteurs les plus performants de sa catégorie ! Les finitions sont réellement de très belle qualité et les accessoires et équipements nombreux et très valorisants : protèges leviers acier couleur bronze, guidon travaillé, superbes jantes à rayons tangentiels, rétroviseurs d’embouts de guidon rond, commodos rétro-éclairés, éclairage full led même pour les clignotants, réglage des leviers, système de tension de la chaîne ou réglage en précontrainte de l’amortisseur…la liste est longue et conforte les raisons du succès hexagonal de cette 125cc. Fait à souligner , rares sont les marques à proposer un éclairage full led pour ses 125cc ! C’est pourtant le cas ici. Le phare rond avant bénéficie d’un superbe DRL circulaire, de barres verticales disposées dans la partie inférieure, de deux feux consacré à l’éclairage standard et de trois feux lenticulaires pour les pleins phares. Nous n’avons pu tester la puissance de l’éclairage durant notre essai mais le dispositif semble pour le coup efficace et suffisant. Les clignotants sont également à leds et très visibles, il sont de plus protégés par de petites grilles en plastique bien dans le ton “Scrambler“.

Les détails pratiques de la Zontes 125 Scrambler

La 125 hérite de l’écran LCD du roadster 310 R. Sans fioriture il s’apprécie pour sa bonne visibilité et les nombreuses informations proposées : rapport engagé, compte-tours, horloge, jauge à essence, deux partiels et température moteur. À noter que la Zontes est équipée d’un dispositif anti perçage du démarreur, une excellente chose ! Pour les commodos, ils sont faciles à manipuler et bénéficient d’une activation du rétro-éclairage des commandes. Bref, presque tout d’une grande !

Prise en main du Scrambler Zontes 125cc

Avec les 1.80m et les 90kg de votre essayeur, enfourcher la Zontes ne pose aucun problème. L’assise placée à 820 mm n’est pas la plus basse de la catégorie mais la selle peu large à sa base et les flancs bien creusés du réservoir évitent d’avoir les jambes trop écartées et font que la plupart des gabarits n’auront aucun problème pour poser les pieds à terre. N’oublions pas d’ailleurs que nous sommes sur un Scrambler ! La position de conduite est bien droite du fait d’un guidon assez large, haut placé et légèrement orienté vers le pilote. La position des pieds est agréable bien qu’un tout petit peu haute pour les plus grands mais rien de rédhibitoire. Pour ce qui est du confort à l’arrêt, la selle est agréable, la position générale très naturelle et les différents commodos tombent parfaitement sous la main.

Rouler avec la Zontes 125 Scrambler

Le moteur de la 125 Scrambler est, sur le papier, l’un des plus performants de la catégorie. Le monocylindre Euro 5 servi par un système d’injection Bosch, délivre 14 chevaux et offre une vitesse maximale aux environs de 120 km/h compteur soit un bon 110 km/h réel. Comme nous le verrons plus tard, souplesse et dynamisme sont ses grandes qualités. Au démarrage, la moto délivre un joli son mais très discret. La boîte de vitesse se laisse facilement manipuler et malgré les 160 kg avec tous les pleins faits (142 kg à sec), la moto s’avère d’un grand équilibre même à basse vitesse. Les manœuvres se font assez facilement même si l’angle de braquage n’est pas des plus larges. La boîte se montre docile, rapide et verrouille très bien, seul bémol un levier de vitesse mal positionné (pas beaucoup d’écart) qui gênera ceux qui ont de grands pieds (un simple réglage pourra régler le pb…). La moto se révèle facile en ville même s’il faut un peu de temps pour s’habituer à un avant un peu lourd qui demande un certain engagement. Côté motorisation, en dessous de 4.000 tours/minutes, le moteur est assez tranquille et rien ne sert de le solliciter. Par contre, entre 4.000 et 6.000 tours/minutes, il fait preuve d’une belle vitalité et ce jusqu’à 10.500 tours/minutes, le maximum du rupteur. Relativement rond, il est agréable et vous met en sécurité dans la limite de ses capacités. Pas avare en sensations pour autant, il donne tout son potentiel dès que l’on monte en régime et permet d’être à l’aise dans la circulation même sur route nationale. Côté partie cycle, la Zontes 125 Scrambler fait preuve de beaucoup d’agilité et de rigidité. Même si les suspensions sont un peu souples à notre goût (ou le pilote un peu lourd…), l’ensemble est très cohérent et l’on s’amuse réellement à prendre de l’angle dans les virages aidé par une bonne monte pneumatique qui, malgré ses sculptures assurent une bonne adhérence sur sol sec. La moto se montre très sûre dans les enchaînements de courbes et il est difficile de la mettre en défaut. L’ABS ne se montre absolument pas intrusif et il faut y aller pour le déclencher. Les informations du train avant remontent bien et le combo fourche avant inversée et frein avant est très efficace. La fourche encaisse bien les freinages appuyés et ne plonge pas de manière outrancière, quant au dosage du frein avant il est optimal : progressif et puissant le cas échéant si l’on tire “dedans“. Le frein arrière n’est pas en reste et se révèle très efficace soit pour ralentir la moto soit pour la remettre sur l’angle.

Sécurité, souplesse et confort

La tenue de route de cette Zontes est vraiment très sécurisante. Pour sa cylindrée, le Scrambler n’est pas avare en bonnes sensations et avale les kilomètres avec beaucoup de sérénité en jouant sur son agrément moteur, sa partie cycle rigide, des suspensions bien calibrées et un freinage rassurant. Son autonomie annoncée aux environs de 2l/100 km se transformera plutôt en 2,5/3l de notre point de vue si vous attaquez un peu. Dans tous les cas, vous aurez largement de quoi partir en ballade ou en excursion en toute tranquillité. Il existe d’ailleurs une cartographie Eco qui diminue la puissance à l’ouverture des gaz, mais sincèrement à ce niveau de cylindrée et de consommation cela tient plus du gadget que de l’équipement indispensable. Côté selle, elle se montre assez confortable au gré des kilomètres. Nous n’avons pu essayer en mode duo, mais elle semble assez accueillante pour le passager bien que les poignées fixées sous la selle semblent peu pratiques. Scrambler oblige, nous avons fait une incursion sur des chemins de terre. Si les suspensions et les pneumatiques assurent parfaitement leurs rôles respectifs, la position debout sur les cales pieds est limite pour les plus grands. Le guidon un peu bas ne facilite pas le guidage qui doit se faire avec les genoux sur le réservoir. Scrambler des villes, la 125 Zontes permet néanmoins de s’échapper en tout terrain léger sans craindre pour sa moto et en sécurité. La souplesse du moteur reste un argument de poids sur ce type de chemin et le freinage progressif évite la mise à la faute. Attention néanmoins à cet avant un tantinet lourd (donnée toute relative par rapport à la taille et à la cylindrée de la moto…) qu’il faut apprivoiser.

La galerie photos de la Zontes 125 Scrambler















































Essai Zontes 125 Scrambler : conclusion

Beau, valorisant voire impressionnant, bénéficiant d’un moteur Euro 5 performant de 14cv associé à un partie cycle sûre et efficace, très bien fini, très bien équipé et garanti 3 ans, ce Scrambler 125 Zontes proposé à 3490€ va devenir un vrai casse tête commercial pour la concurrence. Difficile en effet de trouver un rapport qualité/prix aussi bien placé. Pour les “bémols“, mis à part un avant qui demande un peu d’habitude et une sortie d’échappement que nous ne trouvons vraiment pas dans le style, difficile de trouver des points faibles à ce Scrambler ! Face à des concurrents plus chers comme la Yamaha XSR125 (4.600€), la Honda CB125R (4.650€) ou la Husqvarna Svarpilen 125 (5.300 €) la Zontes 125 Scrambler à des arguments sérieux à faire valoir. Certains opposerons à toutes ces qualités la relative jeunesse de la marque sur l’hexagone, mais pour autant le réseau est d’ores et déjà dense en France avec près de 100 concessionnaires et il ne cesse de se développer. À cela il est bon de rappeler que le distributeur de la marque, n’est autre que le groupe GD (CF Moto, GOES, Zontes) qui a démontré depuis de nombreuses années sa maitrise des réseaux de distribution et du SAV en devenant, entre autres le numéro un européen des quads et SSV. Bref de quoi rassurer les futurs acheteurs.
Découvrir le site Zontes

Crédit vidéo & photos : Cafe Racer Only / Droits réservés.

1 commentaires
  • Martin

    Bonjour !
    Evidemment, comme ça - et je l’ai vue en concession - elle en jette. La principale interrogation, laquelle est d’ailleurs valable pour toutes ces "chinoiseries", excusez du terme, c’est la fiabilité dans le temps. Perso, j’ai une Honda Varadéro 125 injection de 2007. Je l’ai achetée d’occasion en 2017. Elle avait 9379 km. Dès la première année, je lui ai mit 33.000 km et depuis, je tourne à 30.000 km p/ an. Elle ne m’a jamais fait un pet de travers. Elle a, à ce jour, dans les 84.000 km et elle est comme neuve. Qu’en sera t-il d’une Zontes ou tout autre marque venue de Chine ? On peut émettre quelque doute et de ce fait, je préfèrerai toujours mettre jusqu’à 1500 Euros de plus dans une marque reconnue, produisant des best-sellers comme cette Varadéro et n’aller en concession que pour les seules révisions d’usage, à savoir, pour mon cas, tous les deux ou trois mois, que passer mon temps a retourner en concession à cause de petites pannes incapacitantes et être tout le temps embêté, pour rester poli. C’est mon avis et... je le partage !

En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.